A LA UNE

Eni signe un accord de GNL avec la République du Congo

Eni signe un accord de GNL avec la République du Congo

L’entreprise italienne Eni a signé un accord pour augmenter l’approvisionnement en gaz de la République du Congo de plus de 4,5 milliards de mètres cubes (bcm) par an, a annoncé le groupe énergétique.

L’accord est la dernière initiative italienne visant à réduire sa dépendance au gaz russe. Le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio et le ministre de la Transition écologique Roberto Cingolani ont mené la semaine dernière une délégation italienne en Angola et en République du Congo cette semaine pour signer des contrats de GNL.

Le nouveau partenariat avec la République du Congo a “un grand potentiel de croissance” à court et moyen terme, a déclaré Luigi Di Maio.

L’Italie s’approvisionne à 40 % en gaz auprès de la Russie et a fait de la diversification de ses sources d’énergie une priorité depuis que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a déclenché des sanctions occidentales qui font planer la menace d’une rupture d’approvisionnement.

Dans le cadre de l’accord avec le Congo, le développement d’un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) impliquant Eni sera accéléré afin que la production puisse commencer en 2023. Il aura une capacité de 4,5 milliards de m3 lorsqu’il sera pleinement opérationnel, a déclaré Eni.

L’Italie a signé un accord séparé pour obtenir entre 1 et 1,5 milliard de mètres cubes de gaz par an en provenance d’Angola.

L’Italie a également signé des accords similaires avec l’Algérie et l’Égypte dans le but de remplacer les 29 milliards de mètres cubes de gaz qu’elle reçoit chaque année de la société russe Gazprom.

Nous construisons de nouveaux partenariats énergétiques avec de nombreux pays amis“, a déclaré Luigi Di Maio.

Le ministre de la Transition écologique, Roberto Cingolani, a déclaré dans une interview que le gouvernement avait pour objectif d’atteindre l’indépendance vis-à-vis des importations de gaz russe d’ici le second semestre 2023.

Publié le 26 avril 2022 à 15 h 02 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.