A LA UNE

L’Angola à l’assaut du marché mondial du café

L’Angola à l’assaut du marché mondial du café

Dans les années 1970, environ un 250 000 tonnes de café angolais était produit par an. Sa production, interrompue par la guerre civile se développe à nouveau sur le marché mondial grâce à deux entreprises.

Les entreprises Café Cazengo et Fazenda Vissolela ont comme objectif de reconquérir l’Angola et d’en faire l’un des premiers exportateurs de café au monde.

Café Cazengo est reconnu comme l’un des producteurs les plus dynamiques du cœur agricole à l’est de la capitale, Luanda, au seind de la ville de Quiculungo.

Camila Paula, originaire du Brésil et directrice commerciale du Café Cazengo, explique qu’à l’époque coloniale, le café était ce qui faisait bouger l’économie angolaise et que Quiculungo s’est vraiment construit autour du café.

Café Cazengo a été créé en 2010 par M. Miguel, un Angolais issu d’une famille de producteurs de café depuis des générations. Actuellement 500 caféiculteurs travaillent pour lui, fournissant la matière première. La majorité de la production de l’entreprise est vendue aux États-Unis, mais elle dispose également d’un site Web et peut vendre son café ailleurs.

Les 500 producteurs de Café Cazengo font partie des 25 000 petites exploitations produisant environ la moitié de la récolte de café du pays. Environ 500 grandes fermes commerciales produisent le reste. Camila dit que Café Cazengo travaille avec les producteurs pour augmenter la productivité et améliorer leur vie. Ils ont même un projet de centre d’enseignement supérieur angolais qui aide les caféiculteurs à formaliser leurs coopératives.

Diversifier l’économie angolaise

Les producteurs reçoivent également l’aide d’un programme UE-ONU qui fait partie d’un effort visant à développer le secteur privé et à diversifier l’économie angolaise principalement basée sur le pétrole. L’agriculture, qui représente environ 13 % du PIB du pays, en est la clé.

Fazenda Vissolela est l’une de ces grandes fermes commerciales. Elle couvre 5000 hectares, dont 1000 pour son projet de café. Selon son directeur général, Guilherme Diniz, ces cultures de café sont “toutes tournées vers le café de spécialité”. 100 hectares devraient être dédiés à toutes les variétés de café Arabica et 80% de ces cafés seront exportés.

Fazenda Vissolela a produit 2160 tonnes en 2021 et prévoit d’augmenter la production à 5400 tonnes d’ici 2025.

Publié le 20 avril 2022 à 11 h 32 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.