A LA UNE

Un écologiste rwandais aide à sauver des centaines de grues

Un écologiste rwandais aide à sauver des centaines de grues

Le village d’Umusambi a sauvé plus de 200 grues de captivité au fil des ans, contribuant à faire passer la population d’oiseaux en voie de disparition à 881, contre 487 il y a seulement quatre ans.

Avant l’intervention, les communautés locales chassaient ou capturaient les oiseaux pour les vendre, a déclaré le vétérinaire Olivier Nsengimana, dont l’organisation de conservation gère le village d’Umusambi avec le gouvernement.

Ces grues, qui arborent une couronne de plumes jaunes surmontée d’une poche noire et rouge à la gorge, ont souvent été considérées comme un signe de richesse au Rwanda. On les trouve souvent dans des maisons privées ou des hôtels, où ils sont gardés comme animaux de compagnie.

Il y avait une énorme demande pour le commerce des animaux de compagnie“, a déclaré Olivier Nsengimana.

Sa passion pour les grues remonte à son enfance, puisqu’il a grandi dans un village peuplé de grues couronnées grises.

“Les gens ont vraiment apprécié leur danse, leur cri, c’est une espèce qui compte beaucoup dans la société, dans la culture“, a-t-il déclaré.

Certains des oiseaux sauvés dans le village d’Umusambi s’y retrouvent après avoir été blessés par des braconniers. D’autres ont été gardés dans des maisons après que leurs jambes aient été cassées ou que leurs ailes aient été coupées par leurs ravisseurs pour les empêcher de s’envoler.

Une fois les oiseaux en assez bonne santé pour survivre dans leur habitat naturel, Olivier Nsengimana les emmène dans une forêt protégée pour les relâcher.

Publié le 16 septembre 2021 à 14 h 23 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.