A LA UNE

L’ancien Premier ministre congolais levé de son immunité suite à des allégations de corruption

L’ancien Premier ministre congolais levé de son immunité suite à des allégations de corruption

L’immunité parlementaire de l’ancien Premier ministre de la République démocratique du Congo, Matata Ponyo Mapon, a été levée le 5 juillet, alors que la direction du Sénat a annoncé qu’elle avait autorisé une enquête pénale sur les allégations selon lesquelles il aurait détourné 140 millions de dollars.

Le procureur de la République du Congo a accusé le mois dernier Matata Ponyo Mapon d’avoir ordonné des paiements à des personnes sans réclamation valable à une indemnisation gouvernementale en vertu d’une loi destinée à rembourser les hommes d’affaires étrangers dont les biens ont été saisis dans les années 1970.

Le procureur, Jean-Paul Mukolo, a déclaré que Matata Ponyo Mapon avait personnellement bénéficié des paiements alors qu’il était ministre des Finances en 2011, mais Jean-Paul Mukolo n’a pas fourni de preuves à ce sujet.

Ponyo Mapon Matata, a été Premier ministre de 2012 à 2016.

Le président du Sénat, Modeste Bahati, a informé le procureur de la décision de la direction du Sénat dans une lettre. L’enquête pourrait déboucher sur d’éventuelles accusations criminelles.

Le mois dernier, le Sénat a rejeté une demande des procureurs de lever l’immunité de Ponyo Mapon Matata pour des allégations selon lesquelles il aurait détourné des fonds d’un projet agricole qui avait échoué.

Ponyo Mapon Matata a nié ces allégations et a déclaré qu’elles faisaient partie d’une campagne de diffamation contre lui.

Publié le 6 juillet 2021 à 15 h 55 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.