A LA UNE

La Chine se dit prête à approfondir sa coopération agricole avec le Burundi

La Chine se dit prête à approfondir sa coopération agricole avec le Burundi

Le président chinois Xi Jinping a salué le développement de haut niveau des relations et de la confiance mutuelle avec le Burundi, notant que l’étroite coordination entre les deux pays dans les affaires internationales a établi un modèle pour la coopération Sud-Sud.

Xi Jinping a fait part de ces remarques lors d’un appel téléphonique avec le président burundais Evariste Ndayishimiye.

Notant que les deux pays se soutiennent fermement face à l’épidémie de COVID-19, Xi Jinping a appelé les deux parties à renforcer leur coopération et à continuer de se soutenir mutuellement sur les questions liées à leurs intérêts fondamentaux tout en restant attaché à l’indépendance et à la non-ingérence mutuelle dans leurs affaires internes.

Soulignant que la Chine est prête à approfondir les échanges politiques avec le Burundi, le président chinois a également appelé à des échanges entre les institutions juridiques, les gouvernements locaux et les groupes de réflexion pour mieux faciliter l’intégration stratégique des deux pays et une coopération gagnant-gagnant.

À l’appui du développement social et économique du Burundi, Xi Jinping a promis que la Chine aidera le pays à atteindre la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté afin d’obtenir plus de résultats dans la coopération agricole entre les deux pays.

Il a dit qu’il espérait que le Burundi utiliserait pleinement les centres de démonstration agricole construits par la Chine et les experts agricoles envoyés par la Chine.

Soutien du Burundi à la Chine

Evariste Ndayishimiye a fait l’éloge de la réussite de la Chine dans l’éradication de la pauvreté absolue.

Remerciant la Chine d’avoir soutenu la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale et l’indépendance nationale du pays, Evariste Ndayishimiye a déclaré que les relations bilatérales avaient apporté des avantages tangibles au peuple burundais.

Considérant la Chine comme un bon ami et un bon frère du Burundi, Evariste Ndayishimiye a réitéré le soutien du pays à la Chine sur les questions de ses intérêts fondamentaux, tels que Taiwan, le Xinjiang et la mer de Chine méridionale.

Le Burundi soutient la décision de la Chine d’améliorer le système électoral dans la région administrative spéciale de Hong Kong et espère renforcer la coopération bilatérale dans l’agriculture, les infrastructures et le contrôle de la pandémie, a déclaré le président.

Publié le 30 mars 2021 à 9 h 23 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.