A LA UNE

Au moins 20 morts dans d’énormes explosions au sein d’une caserne militaire en Guinée équatoriale

Au moins 20 morts dans d’énormes explosions au sein d’une caserne militaire en Guinée équatoriale

Au moins 20 personnes ont été tuées et plus de 600 blessées dans une énorme série d’explosions dans une caserne militaire en Guinée équatoriale, a rapporté la télévision d’État.

Les explosions seraient dues à la « manipulation négligente de la dynamite », selon un communiqué du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Selon lui les explosions ont eu lieu à 16 heures dans la caserne du quartier de Mondong Nkuantoma à Bata. Il a déclaré que l’impact avait endommagé presque tous les bâtiments de la ville principale du pays.

Le ministère de la Défense a publié le 7 mars un communiqué indiquant qu’un incendie dans un dépôt d’armes dans la caserne avait provoqué l’explosion de munitions de gros calibre. Il a déclaré que le bilan provisoire était de 20 morts et 600 blessés, ajoutant que la cause des explosions ferait l’objet d’une enquête approfondie.

La télévision d’État a montré un énorme panache de fumée s’élevant au-dessus du site de l’explosion, qui proviendrait d’au moins cinq explosions, alors que la foule s’enfuyait, les gens criaient : « Nous ne savons pas ce qui s’est passé, mais tout est détruit. »

Des images diffusées par les médias locaux ont montré des gens hurlant et courant dans les rues entourés de débris et de fumée. Les toits des maisons ont été arrachés et des blessés ont été transportés vers un hôpital.

Le ministère de la Santé a tweeté que des travailleurs soignaient les blessés sur le site de la tragédie et dans des installations médicales, mais craignait que des personnes soient toujours enterrées sous les décombres.

Le fils du président, Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président chargé de la défense et de la sécurité, est apparu dans des images télévisées sur les lieux des explosions inspectant les dégâts, accompagné de ses gardes du corps israéliens.

Teodorin, comme on l’appelle, est de plus en plus considéré comme le successeur désigné du président dans la nation centrafricaine riche en pétrole.

Des vapeurs nocives

Bata est la plus grande ville, avec environ 800 000 habitants, la plupart vivant dans la pauvreté.

La Guinée équatoriale est dirigée par Obiang Nguema, 78 ans, depuis près de 42 ans. Des personnalités de l’opposition et des organisations internationales l’accusent régulièrement de violations des droits de l’homme.

La Radio Macuto a déclaré sur Twitter que des personnes étaient évacuées à 4 km en dehors de la ville parce que les vapeurs pourraient être nocives.

Suite à l’explosion, l’ambassade d’Espagne en Guinée équatoriale a recommandé sur Twitter que les ressortissants espagnols « restent chez eux ».

Publié le 8 mars 2021 à 10 h 15 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.