A LA UNE

La société aurifère Barrick Gold espère sortir prochainement 500 millions de dollars de la RDC, aidée par le gouvernement

La société aurifère Barrick Gold espère sortir prochainement 500 millions de dollars de la RDC, aidée par le gouvernement

Le PDG de Barrick Gold Corp, Mark Bristow, a annoncé que le groupe devrait pouvoir enfin sortir les 500 millions de dollars générés à la joint-venture minière aurifère Kibali, installée hors de la République démocratique du Congo le mois prochain, ajoutant que l’avènement du nouveau gouvernement du président Tshisekedi avait aidé.

Le mineur d’or est en pourparlers avec la République démocratique du Congo au sujet de l’argent depuis plus d’un an.

« Avec le nouveau gouvernement, nous sommes à peu près sûrs que ce blocage sera levé et que nous pourrons reprendre nos activités normales », a déclaré Mark Bristow.

Tshisekedi a consolidé son contrôle sur le gouvernement congolais et a nommé un nouveau Premier ministre, Sama Lukonde Kyenge, couronnant ainsi une série de victoires sur son prédécesseur Joseph Kabila.

En vertu du code minier du Congo de 2018, les mineurs doivent retourner 60 % des revenus des ventes de minéraux au sein du pays pour aider à développer son économie.

Les 500 millions de dollars représentent les excédents de trésorerie restants après que Kibali a rapatrié 60% des revenus et payé les dépenses dans le pays.

Barrick a annoncé plus tôt un bénéfice trimestriel qui a dépassé les estimations des analystes, aidé par les prix élevés de l’or.

 

 

Publié le 19 février 2021 à 12 h 02 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.