A LA UNE

La RDC suspend l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée pour les importations minières

La RDC suspend l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée pour les importations minières

La République démocratique du Congo suspend l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les importations des sociétés minières dans le but de renforcer les recettes de l’État, a déclaré le ministre du Budget.

Jean-Baudouin Mayo a demandé au ministre des Finances de mettre en œuvre la décision du gouvernement de suspendre l’exemption après que le cabinet eut accepté la décision la semaine dernière, selon une lettre datée du 31 juillet.

Le Congo, premier producteur de cuivre en Afrique, avait exonéré les sociétés minières du paiement de la TVA sur les importations depuis 2016 pour les aider lors d’une baisse des prix des matières premières.

Louis Watum, président de la chambre des mines de la RDC, a déclaré que les sociétés minières n’avaient pas été consultées avant que le gouvernement n’accepte de réimposer la taxe, une décision qui, selon lui, affecterait les flux de trésorerie.

« Nous voulons faire comprendre au gouvernement que s’il commence à se rallier entièrement aux accords juridiques, cela n’aidera pas le climat des affaires dans notre pays ».

La mesure toucherait particulièrement les projets en cours de développement qui reposent sur des importations d’équipements et de matériaux, a déclaré Louis Watum.

Un pays déjà touché par la crise du coronavirus

Les entreprises chinoises représentent une grande partie des mineurs de petite et moyenne taille en RDC. Parmi les plus grandes sociétés minières figurent Glencore, China Molybdenum, Barrick, AngloGold Ashanti, MMG Limited, Ivanhoe Mines et Eurasian Resources Group.

L’économie congolaise, qui a été endommagée par la crise des coronavirus qui a martelé la demande de cuivre et d’autres matières premières, devrait se contracter de 2,4% cette année.

Le Fonds monétaire international a approuvé plus de 731 millions de dollars de décaissements au cours de l’année écoulée pour aider l’économie.

Les réserves de change de la RDC n’étaient que de 836 millions de dollars fin juillet, suffisamment pour couvrir un peu plus de trois semaines d’importations, selon la banque centrale.

Publié le 6 août 2020 à 10 h 10 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.