A LA UNE

L’ancien président de la République centrafricaine annonce sa candidature à la présidentielle

L’ancien président de la République centrafricaine annonce sa candidature à la présidentielle

L’ancien président de la République centrafricaine, François Bozizé, a annoncé le 25 juillet sa candidature au scrutin présidentiel qui se tiendra en décembre. L’ancien président est actuellement sous sanctions des Nations Unies et soumis à un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité présumés.

François Bozizé a fait l’annonce attendue dans un discours face à une grande foule de partisans dans le cadre d’un congrès organisé par son parti le Kwa na Kwa (Travail, rien d’autre que le Travail) dans la capitale Bangui.

L’ancien général et chef de l’armée, âgé de 73 ans, a été renversé en 2013 lors d’une rébellion par une coalition de rebelles majoritairement musulmans venue du nord. Cette dernière a plongé la nation à majorité chrétienne dans une violente guerre civile et une crise humanitaire aiguë et persistante.

« Le pays a besoin d’un homme d’expérience, de paix et de conviction », a déclaré François Bozizé dans le discours critiquant le mandat du président actuel, Faustin-Archange Touadera.

François Bozizé a pris le pouvoir pour la première fois après le coup d’État de 2003 et a servi 10 ans en tant que président, avant de fuir le pays en 2013.

La nouvelle administration a demandé son arrestation pour des crimes présumés contre l’humanité et une incitation au génocide, mais n’a pas décidé de le détenir depuis son retour d’exil à la fin de l’année dernière.

On ne sait pas comment le mandat d’arrêt ou les sanctions étrangères affecteront sa candidature.

En janvier, François Bozizé a déclaré qu’il demanderait aux Nations Unies de lever les sanctions imposées en 2014 pour son prétendu soutien aux milices chrétiennes « anti-balaka ».

Publié le 27 juillet 2020 à 11 h 00 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.