A LA UNE

Le président de la République démocratique du Congo impose l’état d’urgence pour contenir l’épidémie de coronavirus

Le président de la République démocratique du Congo impose l’état d’urgence pour contenir l’épidémie de coronavirus

Un état d’urgence a été imposé à la République démocratique du Congo le 24 mars 2020 pour contenir l’épidémie de coronavirus du pays.

Le président de la République démocratique du Congo a fermé les frontières du pays et imposé le24 mars l’état d’urgence pour contenir l’épidémie de coronavirus, tout comme d’autres pays africains qui ont imposé ces derniers jours, des mesures strictes.

Le virus se propage rapidement à travers l’Afrique, infectant plus de 1 700 personnes dans 45 pays, mettant à l’épreuve des systèmes de santé déjà fragiles. Le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont déclaré le 23 mars leur propre état d’urgence, imposant des couvre-feux et des restrictions de voyage à leurs populations.

Plus de 40 personnes ont contracté le virus en RDC et trois ont été tuées, ce qui fait craindre une épidémie généralisée, en particulier dans la capitale surpeuplée Kinshasa où la distanciation sociale est un phénomène étranger.

« Le coronavirus n’a pas besoin de passeport, de visa ou de carte d’électeur pour circuler dans nos maisons », a déclaré mardi le président Félix Tshisekedi dans un discours à la nation. « Nous nous trouvons en guerre avec un adversaire invisible. »

Le président a interdit les vols intérieurs de passagers et le transport fluvial à destination et en provenance de Kinshasa, où les 45 cas connus ont été recensés. La semaine dernière, le pays a suspendu les vols commerciaux en provenance des pays infectés, interdit les grands rassemblements et fermé les clubs, restaurants et bars.

Le président a par ailleurs déclaré qu’il était urgent de produire de la chloroquine en quantité industrielle pour faire face au virus.

Publié le 25 mars 2020 à 17 h 56 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.