A LA UNE

Le saxophoniste camerounais Manu Dibango est mort du COVID-19

Le saxophoniste camerounais Manu Dibango est mort du COVID-19

Le saxophoniste Manu Dibango est décédé après avoir contracté le coronavirus à l’âge de 86 ans.

L’un des pionniers de la musique afro-funk, le saxophoniste Manu Dibango, est décédé du COVID-19. Il avait 86 ans.

Sur le plan international, il était surtout connu pour sa chanson de 1972 « Soul Makossa », qui a par la suite influencé la musique disco américaine et a aidé à propulser Michael Jackson et Rihanna.

La mort de l’artiste a été annoncée sur les réseaux sociaux par ses représentants, qui ont déclaré qu’il était décédé mardi à l’âge de 86 ans des suites du coronavirus. Ils avaient préalablement annoncé qu’il avait été hospitalisé en raison de la pandémie. Un mémorial public sera « organisé dans la mesure du possible », selon l’annonce.

Manu Dibango est né le 12 décembre 1933 dans la ville portuaire de Douala, au Cameroun.

Après avoir étudié en France, il décide de s’y installer à la fin des années 1960 et au début des années 70, et a commencé à se forger une carrière en tant qu’artiste solo important. Mais « Soul Makossa » l’a propulsé sur la scène internationale.

Dans les années qui ont suivi le succès de « Soul Makossa », il a collaboré avec de nombreux artistes internationaux célèbres, notamment Art Blakey, Herbie Hancock, Don Cherry, Sly et Robbie, Paul Simon, Peter Gabriel, King Sunny Adé, Youssou N’Dour, Hugh Masekela et Fela Kuti.

Publié le 24 mars 2020 à 10 h 00 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.