A LA UNE

Le Rwanda lance la production d’un smartphone « 100 % Africa »

Le Rwanda lance la production d’un smartphone « 100 % Africa »

Le président rwandais et l’homme d’affaires Ashish Thakkar ont inauguré une toute nouvelle usine à Kigali qui pourrait bien contribuer à un changement de paradigme en Afrique. La capitale rwandaise compte désormais la première usine d’assemblage de smartphones en Afrique. Des smartphones construits à 100 % sur le continent africain. Le marché continental est particulièrement prometteur et le producteur Mara Group entend bien concurrencer les entreprises asiatiques fortement implantées en Afrique.

 

Le Rwanda se distingue depuis plusieurs années sur la scène économique avec une ambition affichée d’être un hub continental dans plusieurs domaines stratégiques. La high-tech en fait partie et les discussions entre les autorités rwandaises et le millionnaire ougandais Ashish Thakkar ont débouché sur une aventure technologique et commerciale prometteuse sur le papier. Thakkar a invité le président Paul Kagame à inaugurer la toute nouvelle usine de son groupe, Mara Group, laquelle constitue la première unité de production de smartphones en Afrique.

 

« Nous fabriquons les cartes mères, nous fabriquons les sous-cartes pendant tout le processus. Il y a plus de mille pièces par téléphone (…) le MaraPhone est une véritable marque issue du continent qui correspond aux usages des mobinautes africains » a déclaré l’entrepreneur lors de l’inauguration de l’usine située à Kigali. Deux modèles doivent lancer la production. Ils sont équipés du système d’exploitation Android et coûtent 173 euros (Mara X) et 118 euros (Mara Z). Des prix un peu plus élevés que la moyenne, mais Thakkar assure que « Les Africains sont prêts à payer un petit peu plus cher pour acheter un smartphone de qualité Made in Africa ».

 

Une croyance qui pourrait se révéler particulièrement lucrative si les Africains se montrent séduits par ce projet. Environ 45 % d’entre eux sont équipés d’un smartphone et ce chiffre devrait atteindre 70 % à l’horizon 2024. Actuellement, ce sont les entreprises asiatiques qui se taillent la part du lion avec près de 75 % du marché. Il y a donc un espace à créer et remplir. Ashish Thakkar croit « fermement que l’heure de l’Afrique est aujourd’hui et Mara Phones cherche à éclairer cela. Mara Phones témoigne de notre engagement à faire en sorte que, en tant qu’Africains, nous produisions et consommions nos propres produits sans compromettre les normes mondiales ».

 

L’usine dont le coût est de 24 millions de dollars devrait produire 1 200 appareils chaque jour. Une première étape pour conquérir un continent capable de produire et de consommer autrement.

Publié le 9 octobre 2019 à 13 h 03 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.