A LA UNE

L’Erythrée championne du Tour du Rwanda

L’Erythrée championne du Tour du Rwanda

Le Tour du Rwanda 2019 s’est achevé hier et a consacré un coureur bien connu des pelotons africains. L’Erythréen Merhawi Kudus s’est imposé au terme d’une semaine passionnante de course au cours de laquelle quatre victoires d’étapes ont été glanées par l’Erythrée. Ce succès au général est une forme de revanche pour celui qui a vécu une période difficile au sein de l’équipe Dimension Data. Son nouveau maillot (Astana) semble lui aller parfaitement et Kudus se projette déjà sur d’autres courses, en Europe cette fois.

 

Avec la participation de plusieurs équipes du top niveau mondial, la 11e édition du Tour du Rwanda pouvait faire craindre une chute des résultats des coureurs africains. Il n’en fut rien puisque le vainqueur du général n’est autre que Merhawi Kudus, une référence du cyclisme en Afrique. L’Erythréen s’était fait un nom en 2012 sur ce même Tour du Rwanda lorsqu’il avait porté le maillot de leader jusqu’à son effondrement dans l’avant dernière étape. Kudus avait toutefois tapé dans l’œil des équipes réputées et il s’était finalement engagé au sein de la formation sud-africaine Dimension Data.

 

Un long passage au goût amer pendant lequel Kudus a été aligné dans les plus grandes épreuves du calendrier cycliste sans jamais vraiment se distinguer. Considéré comme grillé par beaucoup, il a trouvé en l’équipe Astana et plus précisément en son manager général Alexandre Vinokourov la confiance qui lui faisait tant défaut. La blessure est désormais en voie de cicatrisation avec deux succès d’étape au cours de cette 11e édition du Tour du Rwanda remporté avec 10 secondes d’avance sur son dauphin Rein Taaramae. L’Italien Matteo Badilatti termine troisième du général.

 

Ce succès prometteur pour le coureur de 25 ans devrait l’envoyer du côté du continent européen avec dans un premier temps le prestigieux Tour de Catalogne qui aura lieu du 25 au 31 mars. Le niveau sera encore plus relevé, mais l’équipe kazakhe a démontré qu’elle était déjà en forme en ce début de saison. Kudus a souligné la qualité de ses coéquipiers sans lesquels il n’aurait pas pu remporter son premier Tour du Rwanda.

 

Un Tour du Rwanda qui s’est mué en quasi-Tour de l’Erythrée cette année. En plus des deux victoires d’étape de Kudus, deux jeunes coureurs érythréens âgés de 19 ans ont accroché une victoire d’étape. Ils ont impressionné les suiveurs et donnent de l’espoir à toute une nation qui semble regorger de talents. Les coureurs rwandais sont prévenus, les succès récents pourront se renouveler à condition d’être plus forts encore. La concurrence progresse, le spectacle aussi.

Publié le 4 mars 2019 à 7 h 24 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.