A LA UNE

Forte croissance avérée et espérée au Rwanda

Forte croissance avérée et espérée au Rwanda

Le Rwanda marche toujours sur l’eau dans le domaine économique. L’Institut national de la statistique du Rwanda vient d’annoncer que la croissance au troisième trimestre avait atteint 7,7 %. Une belle performance qui devrait permettre au gouvernement de réussir son pari d’une croissance de 7,2 % pour l’année 2018. Tous les secteurs de l’économie progressent.

 

Les prévisions gouvernementales relatives à la croissance sont toujours à prendre avec des pincettes. Face à un équilibre budgétaire difficile à tenir, la solution de facilité est de dire que la croissance finira par être au rendez-vous grâce notamment à une consommation forte. La plupart des gouvernements tombent dans cet écueil, mais pas celui du Rwanda. L’Institut national de la statistique a confirmé les propos tenus par le Fonds Monétaire International au début du mois. L’institution basée à Washington estimait que la « la croissance a(vait) atteint en moyenne 8,6% au premier semestre 2018 et que, malgré un léger ralentissement au deuxième trimestre, elle reste(ait) conforme aux projections de 7,2% l’année ».

 

Une projection de 7,2 % à laquelle a conclu le gouvernement et qui est en passe de se réaliser grâce à un très bon troisième trimestre 2018. L’exercice s’annonce donc comme un excellent cru sur le plan économique après une bonne année 2017 qui s’est conclue sur une croissance annuelle de 6,1 %. Plus fort encore, le gouvernement prévoit une croissance de 8 % en 2019. Tous les voyants sont au vert et c’est le président de la République, Paul Kagamé, qui tire le plus grand bénéfice politique d’une stratégie économique qui fonctionne bien.

 

Malgré les presque deux décennies passées au pouvoir, Paul Kagamé est très populaire auprès de ses concitoyens et a même reçu le titre de d’Homme africain de l’année décerné par le très réputé magazine américain Forbes. Dans le détail, la croissance du Rwanda a progressé de 7,7 % au troisième trimestre 2018 grâce aux belles performances enregistrées dans le secteur de l’industrie (+ 12 %) et des services (+ 7 %). L’agriculture, second poste (derrière les services) qui contribue le plus au PIB Rwanda à hauteur de 28 % progresse aussi, mais à un rythme moins soutenu (5 %).

Publié le 27 décembre 2018 à 12 h 01 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.