A LA UNE

Le Tchad reçoit du matériel militaire américain

Le Tchad reçoit du matériel militaire américain

La petite brouille entre le Tchad et les Etats-Unis n’aura été qu’une courte parenthèse. Considéré comme trop réticent à partager ses informations au sujet du terrorisme de Boko Haram et de Daesh, N’Djamena avait été placé en septembre 2017 sur une liste noire par les Etats-Unis. Un épisode qui a pris fin dès le mois de mai avec une aide militaire américaine de plusieurs dizaines de millions de dollars. Une opération renouvelée ce 16 novembre avec le don de plusieurs bateaux et véhicules terrestres destinés aux militaires tchadiens.

 

Six bateaux de patrouilles et six camionnettes représentant la somme d’1,3 million de dollars. La Défense américaine aide sa consœur tchadienne dans le cadre de la lutte anti-terroriste. Le pays est menacé par Boko Haram et Daesh dans la région du lac Tchad. Une région difficile d’accès où il est facile d’échapper aux forces de l’armée tchadienne pourtant de plus en plus présentes sur le terrain. L’annonce de cette (nouvelle) aide militaire américaine a été faite par Richard Bell, chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis au Tchad. En plus des véhicules terrestres et amphibies donnés au Tchad, les pièces de rechange assez nombreuses « pour couvrir deux années d’utilisation » accompagnent ce geste de Washington.

 

L’aide américaine signe la volonté des deux pays de collaborer pleinement dans la lutte anti-terroriste. Washington et N’Djamena semblent être aujourd’hui sur la même longueur d’onde, ce qui ne fut pas toujours le cas. En septembre 2017, les Etats-Unis ont reproché au Tchad de ne pas assez partager les informations en sa possession concernant le terrorisme dans la région. La brouille n’avait duré que quelques mois et la collaboration avait repris de plus belle en mai de la même année à l’issue de la visite de Rex Tillerson, ancien secrétaire d’Etat, à N’Djamena.

 

Une aide militaire de 43 millions de dollars avait alors été décidée comprenant notamment deux avions Cessna 201. Le nouveau don venu des Etats-Unis est beaucoup moins important (1,3 million de dollars), mais il signe la bonne entente entre les deux pays. Il met à disposition des forces tchadiennes des moyens particulièrement efficaces pour se mouvoir dans la région du lac Tchad. La dernière attaque de Boko Haram recensée au Tchad a eu lieu début octobre et a fait huit morts parmi les militaires tchadiens. L’opération aurait également coûté la vie à 48 djihadistes.

Publié le 17 novembre 2018 à 11 h 20 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.