A LA UNE

Le FMI délivre un satisfecit au Gabon

Le FMI délivre un satisfecit au Gabon

Après une mission de dix jours au Gabon, la mission du Fonds Monétaire Internationale a rendu ses premières conclusions. Le chef de la mission s’est félicité des réformes mises en œuvre par Libreville avec le soutien du FMI. Les perspectives économiques sont encourageantes même si des efforts supplémentaires sont attendus au cours des prochaines semaines afin de consolider le chemin emprunté par les autorités gabonaises.

 

Les sourires étaient de rigueur en ce vendredi 16 novembre 2018. Oubliant pendant quelques heures l’incertitude autour de l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba, les autorités gabonaises ont eu le plaisir d’écouter les conclusions du chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI). Boileau Yeyinou Loko s’est félicité de l’évolution du pays. Après dix jours passés au Gabon pour faire un second bilan d’étape dans le cadre du programme de relance sur trois ans (2017-2019), Boileau Yeyinou Loko a tiré des conclusions plutôt positives.

 

Ce dernier a indiqué que les « repères et cibles du programme ont été atteints. Et qu’une grande partie des réformes structurelles a été mise en œuvre ». Une partie non négligeable des demandes du FMI sont donc déjà à l’œuvre, ce qui fait dire au représentant de l’institution financière que « des progrès très importants ont été faits ». Une nouvelle étape commence avec la présentation du dossier au conseil d’administration du FMI qui aura lieu le 9 décembre prochain. Afin d’être certain que le dossier gabonais soit validé, Boileau Yeyinou Loko ne cache pas que des « efforts » supplémentaires doivent être réalisés notamment pour développer le secteur non pétrolier.

 

Il n’en fallait pas plus pour que le ministre gabonais du Budget et des Comptes Publics, ne fasse un bilan très positif de la situation. « Nous avons bon espoir que le mois prochain, le dossier Gabon soit approuvé par le Conseil d’administration. Nous sommes heureux des conclusions de cette mission, mais surtout heureux de voir que les mesures que nous avons prises et que les efforts que nous accomplissons depuis des années commencent  à porter leurs fruits pour notre économie ».

 

Des fruits qui pourraient prendre la forme d’une croissance économique de l’ordre de « 5 % sur les deux ou trois ans » à venir selon la mission du FMI. Les indicateurs tournent donc au vert pour un Gabon qui a bien besoin de nouvelles positives.

Publié le 17 novembre 2018 à 9 h 15 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.