A LA UNE

Denis Mukwege, un Nobel de la Paix pas comme les autres

Denis Mukwege, un Nobel de la Paix pas comme les autres

« Je voudrais vous dire qu’à travers ce Prix, le monde vous écoute et refuse l’indifférence… C’est vous, les femmes, qui portez l’humanité ». C’est par ces mots touchants que Denis Mukwege a accepté le Prix Nobel de la Paix. Une récompense de plus pour celui qui est reconnu depuis des années pour son inlassable travail en faveur des femmes victimes de viol. Un médecin qui redonne de l’espoir et une chance à des femmes prises dans la tourmente de la guerre.

 

Le Prix Nobel de la Paix 2018 a vu double avec deux lauréats. Nadia Murad, militante irakienne des droits de l’Homme et Denis Mukwege, médecin congolais ont été récompensés cette année. Déjà célèbre pour son engagement en faveur des femmes, Mukwege a reçu de nombreux prix (Sakharov, Cliton, Chirac, etc.) pour son travail. Spécialisé en gynécologie-obstétrique, ce docteur né en 1955 a ouvert un grand dispensaire dans le Nord-Kivu en proie à des exactions de groupes armés depuis des décennies.

 

Les femmes sont devenues des cibles de choix et sont l’objet de violences et de viols. Elles sont nombreuses à venir chaque jour auprès du docteur Mukwege après avoir subi des violences sexuelles. Viol, circoncision, ce docteur pas comme les autres a vu les pires horreurs et continue de les voir dans une région toujours ensanglantée où l’Etat central est presque invisible. Au fil du temps, le docteur Mukwege est devenu un expert mondial de la reconstruction des organes sexuels féminins. Mais plus qu’une chirurgie, c’est l’humanité qu’il dégage à chaque instant qui en fait un être exceptionnel.

 

Une humanité qui a été reconnue par ses pairs et par les politiques du monde entier, mais qui lui a aussi attiré de nombreux problème. Il a dû fuir la République démocratique du Congo à plusieurs reprises et a même échappé à une tentative de meurtre. La réparation des corps et des esprits s’opposent aux projets de destruction de certains et le docteur Mukwege compte parmi ses détracteurs.

 

Le combat est loin d’être terminé et cette récompense permet de mettre en lumière un engagement vieux de plus d’un quart de siècle et qui ne s’est jamais démenti. Le monde connaît désormais Denis Mukwege et doit s’en prendre aux causes qui amènent ces femmes à chercher du repos auprès d’une équipe de médecins uniques au monde.

Publié le 6 octobre 2018 à 8 h 40 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.