A LA UNE

RDC : L’ONU demande de nouveau aux autorités d’organiser le retour de Katumbi

RDC : L’ONU demande de nouveau aux autorités d’organiser le retour de Katumbi

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a écrit une nouvelle missive au gouvernement congolais pour que celui-ci organiser le retour de l’opposant Moïse Katumbi et le protéger contre toute arrestation.

 

L’ONU a renouvelle ses appels au régime de Joseph Kabila, afin que l’opposant e exil et cadidat à la présidentielle Moïse Katumbi puisse rejoindre son pays. Il y a quinze mois, le Haut-Commissariat des Nations unies avait déjà enjoint la justice congolaise d’assuere un retour sauf à Katumbi, en vain. Ce dernier a en effet essayé de rentrer en RDC par la frontière de Kasumbalesa, dans le sud du pays, mais a été bloqué par les services douaniers.

 

Datée du 29 août, cette correspondance du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, adressée à Me Éric Dupond-Moretti, avocat de l’opposant en exil, appelle aussi Kinshasa à protéger l’ancien gouverneur du Katanga contre toute forme d’arrestation.

 

« Conformément à la règle 92 de son règlement intérieur, il a été réitéré à l’Etat partie sa sollicitude du 13 juin 2018 de prendre toutes les mesures nécessaires de manière à prévenir tout risque de préjudice irréparable en lien avec l’exercice par l’auteur des droits garantis par le pacte. L’Etat partie est notamment tenu de prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’assurer que l’auteur puisse rentrer en République démocratique du Congo »,

Publié le 1 septembre 2018 à 12 h 55 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.