A LA UNE

Les parlementaires guinéens voyageront sous conditions

Les parlementaires guinéens voyageront sous conditions

Il y a des mesures qui en disent long sur l’ambiance qui règne dans un pays. Celle prise par l’exécutif en Guinée équatoriale est symptomatique d’un Etat qui se cherche et croit trouver des ennemis partout. Les parlementaires sont désormais dans l’obligation de demander une autorisation pour toute sortie du territoire guinéen. Une mesure qui s’appliquait déjà pour les fonctionnaires.

 

Les voyages forment la jeunesse, mais constituent aussi un danger selon les autorités guinéennes. A tel point que les députés et sénateurs devront désormais demander l’autorisation au président de l’Assemblée nationale ou du Sénat pour tout voyage effectué à l’étranger. Une demande qui passera entre les mains du Vice-président guinéen, Teodorín Nguema Obiang Mangue qui n’est autre que le fils du président Teodoro Obiang Nguema. Cette décision ne passe pas inaperçue et illustre le lourd climat qui règne dans le pays.

 

Le pouvoir affirme avoir déjoué une tentative de coup d’Etat en janvier dernier. Une tentative qui aurait eu lieu peu après que certains fonctionnaires considérés comme des commanditaires aient été aperçus en Europe. Des arrestations ont eu lieu, et les fonctionnaires ne peuvent plus sortir du pays sans une autorisation express. La méfiance s’installe donc au niveau des parlementaires et la surveillance reste du ressort de la famille Obiang.

 

Déjà marginalisée sur le plan international, la Guinée équatoriale s’enfonce dans une suspicion qui ne va pas l’aider à redresser son image. Le Vice-président guinéen connaît des démêlés avec plusieurs juridictions en Europe et des décisions contraires à ses intérêts ont récemment été prises par les justices suisse et française. La Guinée équatoriale suit une pente glissante. Le pouvoir pourra-t-il continuer longtemps une telle politique de défiance ? Avec le redressement des cours du pétrole, le pays a peut-être surmonté le plus dur, mais la crise couve et nul ne peut dire que les Guinéens resteront impassibles.

Publié le 24 août 2018 à 10 h 08 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.