A LA UNE

RDC : l’opposant Moïse Katumbi bloqué au poste-frontière de Kasumbalesa

RDC : l’opposant Moïse Katumbi bloqué au poste-frontière de Kasumbalesa

L’opposant congolais en exil Moïse Katumbi a été bloqué samedi à la frontière zambienne pour la seconde fois, alors qu’il cherchait à rejoindre son pays pour déposer sa candidature à l’élection présidentielle avant la date-butoir du 8 août.

 

L’opposant congolais, Moïse Katumbi est au cœur d’un feuilleton politico-autoritaire étonnant. Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, accompagné de milliers de sympathisants, est bloqué dans la zone neutre entre la Zambie et le République démocratique du Congo. La police a érigé des barrières à différents endroits sur l’axe Lubumbashi-Kasumbalesa. Katumbi veut déposer sa candidature à l’élection présidentielle avant la date-butoir du 8 août, fixée par le gouvernement.

 

« Sans autres armes que sa volonté et son envie de se battre pour la première alternance démocratique et apaisée auxquelles le peuple congolais a droit, Moïse Katumbi revient à Kasumbalesa. Nul ne peut empêcher un citoyen congolais de rentrer dans son pays », a commenté son directeur de cabine Olivier Kamitatu. L’intéressé, contraint de se poser en Zambie après que son avion se soit vu interdire d’atterrir en RDC, y est aussi allé de son commentaire :

 

« Je suis à Kasumbalesa. Je ne rentre pas pour faire la guerre. Je sais que les Katangais m’attendent, je sais que tout le peuple congolais est dans l’attente. Je suis en train de rentrer. J’ai décidé de rentrer. Que le gouvernement fasse ce qu’il veut, moi, je rentre chez nous. Ils ont menacé de m’arrêter, ils ont menacé de me tuer, mais je suis en train de rentrer. Je n’ai pas peur, je ne crains rien parce que je n’ai rien fait. Il y a une frontière, je ne veux pas entrer par la brousse. Je suis Congolais, je rentre chez nous ».

Publié le 8 août 2018 à 15 h 41 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.