A LA UNE

Katumbi et Bemba veulent changer le destin de la présidentielle

Katumbi et Bemba veulent changer le destin de la présidentielle

L’heure du grand choc a sonné. Un choc électoral que tout le monde souhaite entièrement pacifique malgré les passions politiques qui gagnent les candidats et leurs supporters. Alors que le président en exercice Joseph Kabila n’a pas encore annoncé son intention de concourir ou non, deux de ses principaux opposants s’apprêtent à regagner la République démocratique du Congo après de longs exils. En effet, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba vont déposer leur dossier de candidature dans les prochains jours.

 

Alors qu’on pouvait craindre une présidentielle cadenassée par le pouvoir, le scrutin de décembre 2018 promet d’être très intéressant en raison de l’envergure des candidats annoncés. Le destin de Joseph Kabila est encore soumis à un point d’interrogation, mais celui de Moïse Katumbi et de Jean-Pierre Bemba plus encore s’annonce très électoral. Les deux hommes ont prévenu de faire leur retour en RDC au cours des prochains jours afin de déposer leur candidature à la magistrature suprême (le candidat doit déposer lui-même les pièces du dossier).

 

Les deux hommes jusque-là éloignés de RDC n’ont pourtant pas les mêmes chances de parvenir à leurs fins. La tâche risque d’être très compliquée – voire insurmontable pour Moïse Katumbi. En exil en Belgique depuis trois ans, l’ex-gouverneur de la province du Katanga est considéré comme un fugitif par la justice congolaise. Condamné à trois ans de prison en 2016 dans une affaire immobilière, le candidat déclaré sera appréhendé par la police s’il se rend en RDC. La promesse a été faite par le ministre congolais de la Justice en personne. Katumbi prendra-t-il le risque d’une arrestation ?

 

Cette menace ne pèse plus sur Jean-Pierre Bemba qui vient d’être acquitté par la Cour pénale internationale après 11 années de déboires judiciaires. Son acquittement a été fêté dans la liesse par ses partisans toujours nombreux qui rêvent depuis lors une course présidentielle victorieuse. Bemba a prévu de retrouver sa terre natale mercredi et de se lancer dans la campagne. Un retour qui n’est aucunement problématique selon le ministre de la Justice. La campagne se met en place, mais ses contours restent encore assez flous.

Publié le 31 juillet 2018 à 9 h 33 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.