A LA UNE

Le Rwanda dément faire l’objet d’attaques armées

Le Rwanda dément faire l’objet d’attaques armées

Depuis plusieurs semaines la rumeur court au Rwanda. Le pays serait régulièrement la cible de groupes armés qui attaqueraient dans le sud à la frontière avec le Burundi. Si la police rwandaise a bien confirmé qu’un groupe d’hommes avait pénétré une fois sur le territoire, les autorités de Kigali réfutent tout mouvement de grande ampleur qui ferait peser une grave menace sur le pays.

 

Le Rwanda va-t-il finir par être la victime de l’instabilité chronique que secoue le Burundi voisin ? La question se pose depuis plusieurs semaines et les bruits d’intrusions d’hommes armés sur le territoire rwandais. Un communiqué des forces rwandaises a évoqué une attaque « à travers la forêt de Nyungwe » il y a quelques jours. Une incursion qui s’est conclue par le retrait vers le Burundi des « bandits ». Une annonce démentie par les Forces de défense nationale du Burundi.

 

Qui croire ? Il est évident que le Burundi est plongé dans le chaos depuis plusieurs années et que la frontière burundo-rwandaise est très facilement franchissable par des groupes armés. Il est également difficile de définir l’ampleur de ces possibles attaques tant les informations manquent. Le président rwandais a juste rappelé la confiance qu’il avait dans les forces militaires : « Tous ceux qui rejoignent l’armée rwandaise sont entraînés pour affronter tous les challenges de notre époque, même les situations inattendues ».

 

Mais le président rwandais n’en est pas resté là puisqu’il a affirmé que « l’armée rwandaise est entraînée à faire la guerre, pas à la lancer. Mais, si les autres nous considèrent comme étant leur problème et choisissent de commencer une guerre contre nous, nous sommes déterminés et entraînés à combattre et en finir avec eux ». Une mise en garde qui pourrait s’adresser aux autorités du Burundi qui sont en froid avec Kigali. Espérons que le chaos burundais ne s’exporte pas dans un Rwanda qui a payé le prix de luttes fratricides.

Publié le 11 juillet 2018 à 9 h 38 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.