Les Etats-Unis punissent plusieurs dignitaires congolais pour « faits de corruption »

Les Etats-Unis punissent plusieurs dignitaires congolais pour « faits de corruption »

Plusieurs hauts responsables de la RDC ont été interdits d’entrée aux Etats-Unis en raison de leur « implication » dans des cas de « corruption visant à entraver le processus électoral ».

 

Le département d’Etat américain a annoncé de nouvelles sanctions contre des officiels en République démocratique du Congo. « Le gouvernement américain est déterminé à combattre la corruption, à soutenir des élections crédibles qui aboutissent à la première passation de pouvoirs pacifique et démocratique de l’histoire de la RDC, et à tenir pour responsables » les responsables de faits de corruption ou des violations des droits de l’Homme’ explique Washington.

 

« Même si ces personnes ne sont pas publiquement nommées, nous pensons que cela envoie un message important », a expliqué un responsable du département d’Etat à la Presse. « La corruption est inacceptable, sape les institutions d’un pays et a des conséquences ». Pour rappel, la RDC perd 15 milliards de dollars par an en raison de la corruption qui mine ce pays, comme le rappelait jeudi dernier un conseiller de la présidence.

 

Dans le même temps, la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert a une nouvelle fois appelé à la tenue « d’élections crédibles, transparentes et organisées dans les délais en décembre 2018 ». Des élections « à l’occasion desquelles les Congolais puissent être libres d’exprimer leurs opinions sans peur de subir la violence ou l’intimidation ».

Publié le 25 juin 2018 à 14 h 24 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.