Gabon : un laboratoire ultra-sécurisé va aider dans les analyses d’échantillons du virus Ebola

Gabon : un laboratoire ultra-sécurisé va aider dans les analyses d’échantillons du virus Ebola

Le laboratoire du Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF), au Gabon, se mobilise afin d’aider le RDC à analyser les échantillons du virus Ebola.

 

Face à la nouvelle propagation d’Ebola en RDC, le Gabon, qui craint que le virus ne se propage au-delà des frontières du pays, a décidé de venir en aide à son partenaire d’Afrique centrale ; le laboratoire hautement sécurisé P4, l’un des deux seuls en Afrique à traiter les virus les plus dangereux, a été mobilisé afin d’étudier des échantillons et ‘identifier Ebola qui est difficile à distinguer cliniquement d’autres maladies infectieuses comme le paludisme, ou la méningite.

 

« L’OMS nous a contactés pour que nous soyons prêts à recevoir des échantillons de RDC, actuellement traités par l’Institut national de recherche biomédicale de Kinshasa » explique le docteur Illich Mombo, virologue et responsable de ce fleuron médical gabonais. « Entre l’arrivée d’un échantillon suspect et le rendu des résultats du diagnostic, il faut en moyenne de 24 à 48 heures ».

 

Les conditions de sécurité de ce laboratoire, situé dans l’immense parc de 40 hectares qui abrite le CIRMF en périphérie de Franceville, sont en tout exemplaires : « Seules quatre personnes, trois chercheurs et un technicien, sont autorisées à pénétrer dans le P4 » souligne M Mombo. « Même l’air qu’on respire est filtré », détaille-t-il.

Publié le 18 juin 2018 à 9 h 44 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.