Kagame : « les temps du Baby sitting est terminé »

Kagame : « les temps du Baby sitting est terminé »

Le Président rwandais Paul Kagamé, actuellement à la tête de l’Union africaine, appelle l’Afrique à se prendre en main, et à ne plus attendre des baby-sitters étrangers.

 

Revenant sur sa visite en France en mai 2018 où il a été reçu à l’Elysée pour la première fois depuis 2011, Paul Kagame s’est confié dans les colonnes de nos collègues de Jeune Afrique. Il y a livré ses pensées sur les nouveaux enjeux auxquels doit faire face le continent. « Nous ne grandirons jamais tant que nous estimerons avoir un besoin éternel de baby-sitters européens, américains, asiatiques ou autres » a-t-il estimé.

 

« Moins le monde se préoccupe de nous, plus nous sommes en mesure de nous préoccuper de nous-mêmes. Nous devons comprendre que le temps du baby-sitting est révolu » a martelé le chef d’état. A propos des rumeurs d’initiative commune tripartite France-Angola-Rwanda à propos de la République démocratique du Congo (RDC), M Kagame a estimé que « si initiative il y a, elle n’implique pas que ces trois pays », avant d’ajouter « la région, l’Afrique, mais aussi les Etats-Unis, l’Europe, la Chine, la Russie se préoccupent de ce qui se passe en RDC ».

 

« Tout ce que nous souhaitons (…) c’est que ces accords conclus entre Congolais soient respectés par leurs signataires », a-t-il ajouté en référence à l’accord politique dit de la Saint-Sylvestre, signé entre l’opposition et le régime de Kabila. Ce texte organise son départ au terme de la période transitoire qui suit son dernier mandant légal.

Publié le 15 juin 2018 à 13 h 12 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.