Noyade de quatre jeunes Gabonais sur une plage de Libreville

Noyade de quatre jeunes Gabonais sur une plage de Libreville

Le décès de quatre adolescents par noyade sur une plage de Libreville lance une polémique au Gabon.

 

Quatre adolescents, âgés de 12 à 15 ans, sont morts par noyade le 25 mai dernier. Ils faisaient partie d’un groupe d’une quinzaine d’élèves du collège d’Akébé qui se baignait, dans l’après-midi du 25 mai, à la plage du Tropicana, déclaré lundi en conférence de presse le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong..

 

Les parents de deux collégiens morts ont cependant affirmé que des traces de coups étaient visibles sur les corps, suscitant des interrogations. « Nous avons déposé plainte pour avoir plus d’informations. Je ne sais pas comment mon enfant a pu trouver la mort, je veux une autopsie pour savoir comment il est mort » a déclaré à la presse la mère d’une des victimes.

 

Mardi, le ministre de la Communication, Guy-Bertrand Mapangou, a dénoncé ces « esprits malins et chagrins » qui, « à la veille de chaque consultation électorale (…) s’éveillent pour voir dans chaque décès d’un Gabonais un crime qu’ils qualifient mécaniquement et tendancieusement de crimes rituels ».

Publié le 14 juin 2018 à 13 h 10 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.