La Cour constitutionnelle valide le résultat du referendum burundais

La Cour constitutionnelle valide le résultat du referendum burundais

Attaqué en justice, le referendum constitutionnel qui a vu une large victoire du « oui » a été validé par la Cour constitutionnelle de la République du Burundi. Les sages non relevé aucune régularité, ce qui permet donc au pouvoir d’avoir les coudées franches dans les années à venir. Le parti majoritaire annonce « de grands bouleversements politiques à venir ».

 

Rien à signaler. C’est la conclusion de la Cour constitutionnelle après sa saisie par un parti de l’opposition concernant le referendum constitutionnel. Ce scrutin très polémique s’est tenu le 17 mai dernier et a vu 73,2 % des électeurs voter en faveur d’une nouvelle norme suprême qui renforce énormément le pouvoir en place.

 

Contesté, le président Pierre Nkurunziza peut, en théorie, rester jusqu’au pouvoir jusqu’en 2034. Ses prérogatives sont largement renforcées et il devient ainsi le tout-puissant maître de l’exécutif. Le parti d’opposition Amizero y’Abarundi – qui signifie Espoir des Burundais – avait saisi la Cour constitutionnelle. Cette dernière vient de rendre son jugement : « La Cour constitutionnelle décide que le référendum du 17 mai s’est déroulé conformément à la loi ». La saisie est donc « non fondée » et ouvre un boulevard au président Nkurunziza.

 

Ce dernier va procéder à une refonte du gouvernement à laquelle ne devraient pas survivre les ministres issus des rangs d’Amizero y’Abarundi. Ils sont cinq à siéger au gouvernement en vertu de la loi qui impose une présence aux partis ayant bénéficié d’au moins 5 % des suffrages aux élections législatives. Une disposition qui a disparu dans la toute nouvelle Constitution.

 

Le parti au pouvoir, CNDD-FDD, annonce que des grands bouleversements politiques sont à prévoir au cours des prochaines semaines. Un augure qui n’annonce rien de positif pour une opposition de plus en plus réduite au silence par un pouvoir toujours plus autoritaire.

Publié le 1 juin 2018 à 8 h 50 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.