A LA UNE

Elections en RDC : l’ONU tire la sonnette d’alarme

Elections en RDC : l’ONU tire la sonnette d’alarme

L’ONU s’alarme des problèmes qui s’accumulent dans l’organisation des élections en Répubique démocratique du Congo (RDC).

 

La RDC n’est pas en odeur de sainteté auprès de la communauté internationale. La semaine dernière, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pressait les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) de lever l’interdiction des manifestations publiques dans la perspective d’élections « crédibles et inclusives ». L’organisation s’inquiète désormais des défis logistiques posés par ce scrutin – pour lequel ni le gouvernement ni la Céni ne semblent pas prêts.

 

Dans un rapport détaillé remis fin avril au conseil de sécurité des Nations unies rendu public dernièrement, l’institution demande au gouvernement à « prendre les mesures nécessaires pour instaurer la confiance dans le processus électoral et préparer la voie à une passation de pouvoir démocratique ». Il s’inquiète notamment de l’arrivée tardive des « machines à voter » promises par le gouvernement.

 

« D’après le calendrier électoral de la Commission, l’achat des machines à voter et du matériel électoral aurait dû être achevé le 16 avril 2018. Toutefois, la Mission attendait toujours des éclaircissements sur la procédure d’achat. L’arrivée tardive du matériel électoral réduira le délai de distribution et contraindra la MONUSCO à modifier ses préparatifs logistiques, ce qui pourrait entraîner des coûts supplémentaires pour la Mission », a-t-il ajouté

Publié le 12 mai 2018 à 10 h 10 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.