A LA UNE

Le président de la République centrafricaine appelle à un renforcement des effectifs de la Minusca

Le président de la République centrafricaine appelle à un renforcement des effectifs de la Minusca

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadera s’est rendu à Washington pour demander l’envoi de renforts au contingent international déployé par l’ONU sur son territoire.

 

Faustin-Archange Touadéra, actuellement à New York, a de nouveau plaidé pour le renforcement des effectifs des casques bleus de la mission onusienne dans son pays devant l’Assemblée générale de l’ONU. « Nous lançons encore un appel au renforcement des effectifs de la Minusca par des contingents opérationnels et professionnels. Ceci, afin qu’ils agissent de manière plus offensive dans notre pays qui se trouve toujours largement sous la coupe de groupes armés », a expliqué le président centrafricain.

 

En novembre dernier, Le Conseil de sécurité de l’ONU avait déjà autorisé l’envoi de 900 hommes supplémentaires. Mais d’après le chef d’état, la situation exige davantage de renforts. « La RCA, en ce moment charnière de son histoire, réalisait des progrès et des avancées dans la restauration de l’autorité de l’Etat et de la sécurité grâce à l’installation de préfets et sous-préfets et aux premiers redéploiements des Forces armées centrafricaines (FACA) et des Forces de sécurité intérieure (FSI) », a-t-il souligné.

 

« Les autorités centrafricaines n’ont du contrôle que sur une maigre partie du territoire national. D’autant plus, dans les provinces, plusieurs groupes armés s’affrontent toujours pour contrôler les matières premières, notamment le diamant, l’or et du bétail ».

 

Pour lui, la Centrafrique est « en passe de servir de modèle de réussite des efforts fournis par la communauté internationale ». Un avis que semble partager la Côte d’Ivoire, qui a décidé de l’envoi d’un contingent de 450 soldats en Centrafrique hier. Le chef de la diplomatie ivoirienne, Marcel Amon-Tanoh, n’a toutefois pas indiqué quand ce nouveau contingent arriverait ni où il serait précisément déployé. La Minusca compte actuellement plus de 12.000 personnels dont plus de 10.000 Casques bleus.

Publié le 27 avril 2018 à 9 h 12 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.