Le Tchad met le cap sur les législatives en novembre 2018

Le Tchad met le cap sur les législatives en novembre 2018

Les élections législatives au Tchad auront finalement lieu en novembre 2018. L’annonce a été faite à la radio d’Etat après une rencontre organisée entre le président Déby et les principaux partis d’opposition. Attendues depuis juin 2015, ces élections exigées par l’opposition ne suscitent toutefois pas l’enthousiasme avec la crainte d’un changement d’institutions qui ferait de la République tchadienne un régime présidentiel.

 

Il faudra attendre encore plus de six mois pour que les électeurs tchadiens soient invités à se rendre dans l’isoloir. Après trois ans pendant lesquels la législature a été prolongée grâce à une loi constitutionnelle, le président Idriss Déby Itno s’est décidé à normaliser la situation à compter du mois de novembre 2018. Les parlementaires seront renouvelés au grand soulagement d’une opposition qui dénonce l’absence de scrutin depuis 2015.

 

Ce coup d’arrêt démocratique a été justifié par « un manque de moyens » et le 31 décembre dernier, Idriss Déby avait annoncé que les élections ne pourraient pas avoir lieu avant 2019. Un pas a donc été fait vers l’opposition avec l’annonce de la tenue des élections en novembre 2018. L’opposition a été prévenue de ce nouveau calendrier par le président lui-même et l’annonce a été faite sur la radio d’Etat.

 

Toutefois, les partis d’opposition sont toujours vent debout contre la réforme des institutions qui feraient du Tchad un régime présidentiel sous le cigle d’une IVe République. La lutte politique ne fait que commencer et l’exécutif actuel compte bien défendre son pouvoir malgré la crise qui frappe le pays.

Publié le 7 avril 2018 à 10 h 24 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.