A LA UNE

Vers une guerre commerciale entre Kigali et Washington ?

Vers une guerre commerciale entre Kigali et Washington ?

Alors que tous les regards se portent sur un début de conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, Kigali fait l’expérience d’un tel rapport de force dans le domaine du textile. Donald Trump a décidé de suspendre les avantages commerciaux dont bénéficie le Rwanda suite au relèvement des droits de douanes pour les produits textiles américains de seconde main. L’enjeu est énorme pour Kigali et il sera difficile de résister aux pressions américaines.

 

Signé par une trentaine de pays africains et les Etats-Unis en 2000, l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) est mis en difficulté depuis que l’administration Trump a décidé le 29 mars de le suspendre pour le Rwanda. Alertée par l’Association américaine des matériaux et des textiles recyclés d’un relèvement unilatérale de 20 % des droits de douanes rwandaises, l’administration américaine a réagi avec fermeté. L’AGOA doit être respecté ou ne doit plus être. Telle est la position américaine dans une affaire où la suspension équivaut à une invitation pressante à un retour à la normale.

 

Les ponts ne sont pas coupés entre les deux capitales et Kigali a beaucoup à perdre dans un conflit commercial avec le géant américain. En 2017, le secteur du textile de seconde main a permis d’atteindre 2,16 millions de dollars d’exportations vers les Etats-Unis contre seulement 130 000 dollars d’importations. Les autorités rwandaises ont donc beaucoup à perdre d’autant plus que le relèvement des droits de douane n’est pas du goût de certains commerçants rwandais contraints au chômage.

 

La suspension décidée par les Etats-Unis entrera en vigueur 60 jours plus tard. Il reste du temps pour les diplomaties rwandaise et américaine de trouver un accord, mais il se pourrait bien que le conflit dépasse le simple cadre des échanges économiques et se place sur le plan politique. Un aspect qui entre pleinement en jeu dans le fonctionnement de l’AGOA.

Publié le 1 avril 2018 à 9 h 03 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.