A LA UNE

Emeutes meurtrières de réfugiés congolais au Rwanda

Emeutes meurtrières de réfugiés congolais au Rwanda

La situation des réfugiés congolais au Rwanda est plus que jamais critique. L’aide internationale n’est pas à la hauteur du drame humanitaire qui s’y joue et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a été contraint de réduire les rations de nourriture destinées aux milliers de Congolais dans le camp de Kiziba. Une décision difficile qui a entraîné des émeutes meurtrières. Cinq réfugiés ont été tués dans des heurts avec la police rwandaise.

 

Interviewée par RFI sur la situation des réfugiés congolais présents au Rwanda, Céline Schmitt, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés explique que les rations ont dû être réduites faute de moyens suffisants. « Les coupes de rations alimentaires ont aggravé un sentiment de désespoir et un manque de perspective pour les réfugiés puisque nombre d’entre eux sont dans le camp depuis des décennies. Nos programmes d’aide humanitaire ne sont pour l’instant financé qu’à hauteur de 2%. Les rations ont été coupées de près de 40% ».

 

Ce désespoir a pris la forme de manifestations à compter du 20 février. Plusieurs centaines de réfugiés du camp de Kiziba ont marché sur la ville de Kibuye afin d’exprimer leur exaspération. Le 22 février, suite à des rumeurs de tirs meurtriers contre des réfugiés, le camp de Kiziba s’embase et des policiers chargés du maintien de l’ordre sont pris en otage. Cela déclenche une vraie riposte qui entraîne le décès de cinq réfugiés. Plusieurs dizaines d’autres sont blessés dans des heurts avec la police.

 

Le HCR appelle plus que jamais à la mobilisation des donateurs pour pacifier une situation devenue intenable aussi bien pour les réfugiés que pour les autorités rwandaises.

Publié le 23 février 2018 à 10 h 33 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.