A LA UNE

RDC : appel de l’Eglise avant une nouvelle marche pacifique

RDC : appel de l’Eglise avant une nouvelle marche pacifique

L’épiscopat congolais a appelé à une nouvelle marche, le 25 février, contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo.

 

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a appelé lundi les fidèles à « demeurer debout et vigilants », alors qu’une nouvelle « marche pacifique » est prévue dimanche prochain. Si elle ne participe pas à l’organisation, elle considère qu’il est pleinement dans la mission des prêtres d’être aux côtés de leurs fidèles dans leur lutte « pour l’avènement d’un Etat de droit ».

 

Le 8 février dernier, dans la cathédrale Notre-Dame à Kinshasa, l’abbé François Luyeye avait prévenu, dans son sermon, que « la marche des chrétiens ne s’arrêtera pas ». « Nous n’abandonnerons jamais notre engagement pour l’avènement d’un État de droit », a réitéré la Cenco dans un communiqué, à l’issue de son assemblée plénière.

 

Les évêques congolais ont dressé un constat sévère et inquiet de la situation dans leur pays : « répression sanglante », « campagne de dénigrement et de diffamation » de l’Eglise catholique, application « sélective biaisée de l’accord de la Saint- Sylvestre » et « extension inquiétante des zones d’insécurité ».

Publié le 21 février 2018 à 10 h 39 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.