A LA UNE

Guinée Equatoriale : Le parquet requiert la peine de mort contre 147 opposants

Guinée Equatoriale : Le parquet requiert la peine de mort contre 147 opposants

147 opposants politiques, dont des cadres du parti Citoyens pour l’innovation, accusés d’avoir voulu faire un putsch risquent la peine capitale en Guinée équatoriale.

 

147 membres du parti Citoyens pour l’Innovation pourraient bien écoper de la peine de mort en Guinée équatoriale. Ils étaient poursuivis pour « sédition, attentat contre l’autorité, désordre public, blessures graves et dégâts ». Ces derniers avaient été interpellés depuis Novembre après les législatives, remportées à la majorité par le parti d’Obiang, avec 99 sièges sur 100 au Parlement.

 

« Le procureur a demandé la peine capitale contre tous les opposants », a confié mercredi à la presse, Me Fabian Nsue, l’avocat des accusés jugés au tribunal de Mongomo, le fief du président Teodoro Obiang Nguema.

 

Une trentaine d’accusés ne pouvait pas se tenir debout mardi au procès, « en raison de la torture subie » pendant leur détention au commissariat centrale de Malabo. Le procureur « veut cacher ou faire taire les atrocités et la brutalité des crimes de torture [mais] nous irons devant les tribunaux internationaux et la CPI [Cour pénale internationale] pour crimes contre l’humanité », affirme le parti.

Publié le 17 février 2018 à 4 h 23 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.