A LA UNE

La Guinée équatoriale trouve son nouveau gouvernement

La Guinée équatoriale trouve son nouveau gouvernement

Il aura fallu trois jours de réflexion et de discussions pour dessiner l’ensemble de la nouvelle équipe gouvernementale en charge des destinées de la Guinée équatoriale. Une nouvelle équipe un peu plus resserrée qui voit deux membres de la famille du président Obiang être évincés.

 

Du 7 au 9 janvier, les élites politiques de Guinée équatoriale ont attendu avec une certaine impatience un coup de téléphone présidentiel. La reformation du Gouvernement a entraîné un jeu de chaises musicales dont plusieurs proches du président ont été victimes. Il faut dire que le nouveau gouvernement est quelque peu plus resserré. Il compte 25 ministres, 10 ministres délégués et 30 secrétaires d’Etat. Ce Gouvernement plus maigre que le précédent est un exécutif de combat. Teodoro Nguema Obiang souhaite montrer l’exemple : « Nous avons décidé de réduire le nombre des membres de l’équipe en raison de la situation d’austérité. Nous voulons que la nouvelle équipe entreprenne des actions avec beaucoup de dynamisme et que chacun organise le domaine dont il est responsable ».

 

L’équipe gouvernementale est plus réduite et les efforts fournis doivent être plus importants selon le président Obiang. L’objectif numéro un est de lutter efficacement contre le chômage et donner à la population le sentiment que le pouvoir est à leur entier service. « Un poste n’est pas occupé pour le bénéfice personnel ». C’est peut-être avec l’idée de donner une image d’un gouvernement au travail et pleinement efficace que deux proches du président Obiang n’ont pas retrouvé leur ministère. Le beau-frère du président Cándido Nsue Okomo a perdu le ministère de la Jeunesse et des Sports tandis que Fausto Abeso Fuma a été invité à quitter ses fonctions de ministre de l’Aviation civile.

 

La nouvelle équipe devra rapidement faire ses preuves afin de recueillir l’approbation d’une population de plus en plus dubitative quant à la trajectoire économique suivie par la Guinée équatoriale.

Publié le 12 février 2018 à 10 h 44 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.