A LA UNE

Tchad : « grève générale » contre l’austérité

Tchad : « grève générale » contre l’austérité

Les principaux syndicats au Tchad ont appelé lundi à une grève “générale illimitée” pour protester contre les mesures d’austérité imposées par le gouvernement.

 

« Le gouvernement a mis à exécution toutes ses menaces qui pèsent sur les salaires », déplorent dans un communiqué publié lundi 29 janvier les syndicats, qui ont appelé à « une grève générale illimitée dans le secteur public sur toute l’étendue du territoire ». En parallèle, des responsables des organisations de la société civile et des artistes ont également tenu lundi une conférence de presse, pour dénoncer les coupes de salaires.

 

Ces doléances sont une conséquence de la nouvelle loi de finances 2018, qui ampute les émoluments des fonctionnaires d’une partie de leurs primes et indemnités. Ils dénoncent des conditions de vie déjà difficiles dans un pays qui traverse depuis deux ans une sévère récession économique, conséquence de la chute des prix du baril depuis 2014 – près de 40% de la population vit aujoud’hui sous le seuil de pauvreté.

 

En retour, le bureau du parti au pouvoir, le MPS, a invité « les partenaires sociaux à privilégier le dialogue à tout autre mouvement, pour une sortie consensuelle de crise ». Ce matin, la police tchadienne a tiré des gaz lacrymogènes à N’Djamena dans le but de disperser des rassemblements d’étudiants. 112 personnes ont été interpellées à la suite de ces protestations.

Publié le 30 janvier 2018 à 17 h 34 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.