A LA UNE

Rencontre Kagamé-Trump à Davos

Rencontre Kagamé-Trump à Davos

Personnalité la plus scrutée du 48e forum économique mondial de Davos, Donald Trump n’a pas laissé indifférent. Ses propos ont été décortiqués et ses rencontres officielles également. Parmi elles, celle avec le président rwandais Paul Kagamé a été relativement bien suivie en raison de son caractère unique. En effet, aucun autre chef d’Etat africain n’a pu s’entretenir avec le président américain. Toutefois, peu d’informations ont filtré et nul ne sait si les deux hommes ont évoqué la polémique née la semaine dernière.

 

Le temps de la réconciliation entre le continent africain et Donald Trump n’est pas encore venu. Alors que le chef d’Etat américain est accusé de les avoir traité de « pays de merde » les pays africains, les ambassadeurs de 54 pays ont exigé des excuses. Elles ne viendront certainement jamais, et le dialogue n’est pas rompu qu’avec de rares Etats. Le Rwanda est de ceux-là et le président Kagamé a eu l’occasion de discuter en tête-à-tête avec Trump à l’occasion du forum économique de Davos.

 

Le président américain a fait savoir tout le bien qu’il pensait de son homologue rwandais et de son travail de restauration du pays depuis son arrivée au pouvoir. Ces propos ne sont pas passés inaperçus à Kigali dans un contexte d’isolement croissant notamment en raison des pressions… américaines. Donald Trump a également félicité Paul Kagamé pour sa nomination à la tête de l’Union africaine et l’a chargé de transmettre ses amitiés aux nations du continent. Un geste minime qui s’inscrit dans un environnement compliqué depuis que la presse a rapporté des propos insultants qu’aurait tenu le locataire de la Maison Blanche.

 

Aucun compte-rendu ou déclaration n’est revenu sur cette affaire à l’issue de la rencontre avec le président rwandais. Les Etats-Unis espèrent-ils s’appuyer sur le Rwanda pour reconquérir les cœurs africains ? La démarche serait aussi audacieuse que spectaculaire, et Kagamé pourrait trouver bien utile une perche tendue par Washington. Les spéculations vont bon train.

Publié le 27 janvier 2018 à 11 h 06 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.