A LA UNE

RDC : six morts lors des marches interdites à Kinshasa

RDC : six morts lors des marches interdites à Kinshasa

A moins six personnes ont été tuées dimanche à Kinshasa par les forces de sécurité congolaises. La polices a ouvert le feu à balles réelles su une marche pacifique appelant au départ du Président hors-mandat Joseph Kabila.

 

D’après un rapport de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), six personnes ont perdu la vie sous les balles des forces de sécurité congolaises ce dimanche. Ces dernières ont ouvert le feu sur les manifestants ayant pris part à des marches interdites à l’appel de l’épiscopat congolais. Ils protestaient contre le maintien au pouvoir du président Kabila

 

Florence Marchal, porte-parole de la Monusco, a fait également état de 33 blessés et de 49 arrestations à travers le pays. Le porte-parole de la police nationale congolaise a quant à lui affirmé que « deux personnes ont été tuées » à Kinshasa. « Neuf policiers » ont été blessés « dont deux grièvement », a-t-il ajouté dans une intervention sur la radiotélévision nationale.

 

Les autorités congolaises avaient prévenu qu’ « aucune action ou tentative de trouble à l’ordre public ne sera tolérée ». Internet est coupé dans les grandes villes du pays y compris à Kinshasa où d’importants effectifs de forces de l’ordre sont toujours déployés.

Publié le 23 janvier 2018 à 8 h 59 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.