A LA UNE

L’Eglise plus forte que la peur en RDC

L’Eglise plus forte que la peur en RDC

La guerre est déclarée entre le pouvoir et l’Eglise catholique en République démocratique du Congo. Plus précisément, le Gouvernement a décidé d’utiliser de tous les moyens pour réduire au silence une Eglise qui ose dénoncer les crimes du pouvoir. L’office religieux à la mémoire de plusieurs victimes qui avaient défilé contre Joseph Kabila a été conclu par une descente de la police et des tirs contre les fidèles.

 

Les données sont désormais claires. Le pouvoir congolais considère l’Eglise catholique comme partie prenante de l’opposition et n’hésite pas à mettre en œuvre une stratégie de chaos pour la faire taire. Ce vendredi, la cathédrale Notre-Dame du Congo accueillait de très nombreux fidèles pour rendre un dernier hommage à six opposants tombés sous les balles des forces de l’ordre lors de la grande manifestation du 31 décembre.

 

Durant la cérémonie à laquelle participaient de grandes figures de l’opposition à l’image de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, le clergé s’est montré implacable avec le pouvoir. Les murs de la cathédrale ont résonné d’un vibrant « Si nous avons perdu un frère, une soeur, nous avons gagné des héros, des vrais, parce qu’ils ont mêlé leur sang à celui de tous ceux qui sont morts pour l’alternance au pouvoir, gage de la démocratie », et d’une mise en garde : « On assiste à une campagne d’intoxication, de désinformation, voire de diffamation orchestrée par des responsables des institutions de la République contre l’Eglise catholique et sa hiérarchie. C’est inacceptable ».

 

Des paroles qui sont allées droit au cœur des fidèles et des représentants de pays étrangers, mais qui n’ont pas été entendues par les forces de police. Ces dernières ont chargé les fidèles peu après leur sortie de la cathédrale, les forçant à trouver refuge dans les bâtisses les plus proches. Une campagne de terreur à laquelle de nombreux représentants étrangers encore présents ont assisté. Nul doute que la brouille entre l’Eglise et le pouvoir est consommée. Reste à savoir si ce dernier pourra tenir encore longtemps à force de s’isoler de tous et en premier lieu du peuple.

Publié le 13 janvier 2018 à 8 h 10 min par Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.