Le Rwanda n’accueillera pas les migrants expulsés d’Israël

Le Rwanda n’accueillera pas les migrants expulsés d’Israël

L’information a circulé pendant plusieurs heures avant d’être démenties par l’ensemble des parties. Le Rwanda ne sera pas la terre d’accueil de centaines de migrants appelés à quitter Israël au cours des prochains mois. Le Gouvernement israélien a fait savoir que tous les migrants venus illégalement dans le pays devront quitter le territoire s’ils veulent éviter la prison. Pour quel pays ? Ce ne sera pas le Rwanda.

 

La politique migratoire israélienne est particulièrement dure. Confrontée à une vague migratoire venue d’Afrique depuis 2007, Israël vient d’annoncer que les migrants illégaux se verraient proposés une somme d’argent et un retour en Afrique. Ceux qui refuseraient devront alors expérimenter les prisons israéliennes. Le problème est que la destination des partants n’a pas été communiquée. Des rumeurs ont alors couru sur un possible accueil par le Rwanda et l’Ouganda.

 

Cependant ces deux pays ont démenti tout accord avec Tel-Aviv. Des ONG israéliennes avaient annoncé que des négociations avaient abouti, mais si des discussions ont bien eu lieu il y a trois ans aucun accord n’a été signé. Les 38 000 migrants africains présents en Israël ne savent pas où ils seront envoyés et les autorités reconnaissent qu’il serait dangereux de renvoyer les Erythréens et Soudanais dans leur pays.

 

Aucune solution n’est encore arrêtée, mais les ONG en charge de la défense des migrants se réjouissent de la décision rwandaise qui aurait, selon elles, donné raison à des politiques israéliens peu soucieux du futur de ces migrants africains.

Publié le 7 janvier 2018 à 10 h 03 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.