Tchad : 13 postes supprimés dans un remaniement ministériel

Tchad : 13 postes supprimés dans un remaniement ministériel

Afin de faire dés économie, le gouvernement tchadien passe de 37 à 24 membres. L’annonce a éé faite quelques jours avant que l’Assemblée nationale ne vote le budget pour l’année 2018.

 

Le président Idriss Déby Itno a procédé, dimanche dans la soirée, à un profond remaniement de l’équipe gouvernementale, la réduisant de 35 à 24 membres. Cette révision datant du ce dimanche 24 décembre implique une vingtaine de départs et une dizaine de nouveaux entrants. D’après le décret lu à la télévision nationale, la nouvelle équipe du premier ministre Albert Pahimi Padacké, qui a été maintenu à son poste, est composée de 18 hommes et 9 femmes.

 

Idriss Déby Itno a changé les titulaires de plusieurs ministères clés, comme la Sécurité publique, les Affaires étrangères, la Justice et les Finances. Les ministres des Affaires étrangères, Hissein Brahim Taha, et de la Sécurité publique, Ahamat Bachir, ont cédé leur portefeuille. Le portefeuille des Affaires étrangères et de la Coopération est confié à Mahamat Zen Cherif, actuel ambassadeur du Tchad en Éthiopie.

 

Le ministère de la Sécurité publique, devenu ministère de l’Administration, de la Sécurité publique et de la Bonne Gouvernance, est confié à Ahmadaye Abdelkerim Bhakit, un ancien gouverneur de la région du Logone (sud). Le secrétaire général de la présidence, Djimet Arabi, est nommé ministre de la Justice.

 

Le Tchad doit faire d’importantes économies sous l’effet d’une crise sans précédent, qui est causée par la chute du cours du baril de pétrole.

Publié le 27 décembre 2017 à 22 h 29 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.