Centrafrique : le chef rebelle Noureddine Adam menace Touadéra

Centrafrique : le chef rebelle Noureddine Adam menace Touadéra

L’ex-chef rebelle Noureddine Adam a preis les armes. Il menace désormais d’attaquer Bangui et qualifie le président Faustin-Archange Touadéra de « criminel ».

 

Le chef rebelle centrafricain, Nourreddine Adam, a menacé de marcher sur Bangui, la capitale centrafricaine. M. Adam parle d’une « ligne rouge » dont « le gouvernement s’approche ». IL menace de replonger le pays dans le chaos « comme en 2013 ». Il s’est toutefois bien gardé de donner plus de détail sur cette « ligne » à ne pas franchir.

 

« Un jour, on va devoir prendre nos responsabilités pour libérer le pays », menace-t-il depuis Birao, capitale de la Vakaga, région du nord de la Centrafrique. La ville sert de quartier-général à son groupe armé, le Front populaire pour la Renaissance de la Centrafrique (FPRC). Ce seigneur de guerre accuse aussi la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca) d’être « l’avocate du gouvernement », alors que « ce n’est pas son rôle ».

 

Certaines sources gouvernementales relèvent des contradictions dans les déclarations du chef de guerre, qui déclare, dans le même entretien à l’AFP, « vouloir la paix avant tout ». « L’Europe forme nos troupes. L’Etat renait », répond-on au gouvernement. Mi-décembre, l’ONU a en effet autorisé la Russie à donner des armes forces armées centrafricaines.

Publié le 27 décembre 2017 à 22 h 20 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.