Vers un pouvoir régénéré au Gabon ?

Vers un pouvoir régénéré au Gabon ?

Un parti régénéré ou une disparition rapide. C’est ce que prédit la presse gabonaise au parti du président Bongo. Même les titres proches du pouvoir font ce même constat un an et demi après l’élection difficile du président et des dissensions qui ont émaillé la vie de la majorité depuis. Le 11e congrès ordinaire du Parti démocratique gabonais (PDG) doit accoucher de résultats probants pour que la majorité ne sombre pas dans des conflits internes qui lui feraient perdre le pouvoir.

 

Ali Bongo Ondimba joue gros avec ce 11e congrès ordinaire du Parti démocratique gabonais. Il faut remobiliser les troupes et trouver un consensus afin de ne pas perdre la main. Parti unique jusqu’en 1991, le PDG se morcelle de plus en plus et n’a toujours pas retrouvé un souffle puissant depuis l’élection contestée d’Ali Bongo à la présidence de la République en août 2016. Si son concurrent d’alors, Jean Ping semble plus que jamais sur la touche, Ali Bongo fait face à une crise interne qui pourrait laisser des traces. Une crise si grave que beaucoup pensent que ce congrès est celui de la dernière chance pour sauver le parti de l’implosion.

 

Pendant trois jours, les cadres du parti et ceux des partis alliés vont discuter de l’avenir et du programme à suivre. L’objectif affiché est de « régénérer » et de « revitaliser » un parti moribond qui détient toutefois la majorité dans les deux Chambres. Les cadres se font la guerre et une scission franche s’est établie entre les anciens et les plus jeunes. Un nouveau secrétaire général doit être désigné. Il aura notamment la lourde charge de mener le PDG en bon ordre jusqu’aux élections d’avril 2018. La mission est difficile tant les ambitions personnelles s’aiguisent et font craindre une implosion aux conséquences sans aucun doute spectaculaires.

Publié le 11 décembre 2017 à 10 h 29 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.