Vent nouveau sur les médias gabonais

Vent nouveau sur les médias gabonais

2018 va être une année de grands changements pour l’audiovisuel gabonais en général et l’audiovisuel public en particulier. Le ministre de la Communication a annoncé que deux nouvelles chaînes publiques allaient être lancées afin de capter un public de plus en plus avide de programmes internationaux. Le lancement de ces nouveaux médias devrait avoir lieu au cours du premier semestre 2018.

 

Les médias gabonais auraient-ils besoin d’un petit coup de fouet ? C’est en tout cas l’opinion de l’exécutif qui a annoncé une série de mesures qui prendront effet au cours du premier trimestre 2018. Tout a commencé en juin dernier lorsque le gouvernement a fait l’acquisition de la chaîne de télévision K7. A la place de cette chaîne sera créée une chaîné intitulée Gabon Nature et Culture. Au cours d’un point presse, le ministre de la Communication, Bilie By Nze, a affirmé que « Cette chaîne soutiendra la politique de promotion et de protection de l’environnement dont le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est l’un des champions au niveau mondial ».

 

Le second média qui sera lancé s’intitulera Radio Gabon Musique. L’idée est là aussi de faire la promotion du Gabon auprès de sa propre population à travers des programmes musicaux nationaux et locaux de qualité. Ce nouveau média sera implanté les locaux de la Maison Georges Rawiri où se trouve déjà le siège de la télévision nationale.

 

Reste à savoir si ces deux chaînes trouveront rapidement leurs publics. Les autorités ne cachent pas l’importance d’attirer des téléspectateurs de plus en plus attirés par des contenus étrangers. Le Gabon souhaite être remis au centre des médias publics, mais devra proposer des contenus vraiment intéressants pour lutter avec un certain succès contre des programmes étrangers appréciés dans bien des pays à travers le monde.

Publié le 29 novembre 2017 à 9 h 32 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.