Le journaliste de RFI Ahmed Abba jugé pour complicité de terrorisme

Le journaliste de RFI Ahmed Abba jugé pour complicité de terrorisme

Arrêté en juillet 2015 et poursuivi pour “complicité de terrorisme”, Ahmed Abba, correspondant de RFI au Cameroun, a comparu pour la première fois lundi devant le tribunal militaire de Yaoundé. l est reproché à l’homme de 37 ans de n’avoir pas signalé aux autorités les activités du groupe terroriste Boko Haram dont il aurait eu connaissance. 

 

Un autre journaliste camerounais accusé de terrorisme ! Après Rodrigue Ntongue, Félix Ebolé Bola et Baba Wame, poursuivis par le tribunal militaire pour complicité d’atteinte à la sûreté de l’Etat, c’est au tour d’Ahmed Abba. Le correspondant en langue haoussa de Radio France international (RFI) au Cameroun est accusé de « complicité d’acte de terrorisme et non-dénonciation d’acte de terrorisme. »

 

Le journaliste a été interpellé à Maroua, chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, théâtre d’attaques attribuées à Boko Haram, le 30 juin 2015 et son procès s’est ouvert hier lundi. La défense du journaliste a qualifié sa détention « d’arbitraire » et «d’ illégale ». Ahmed Abba, indique son conseil, a été détenu dans le « secret total », sans possibilité d’entrer en contact avec ses proches et son avocat. Le procureur a demandé le renvoi du procès pour production des témoins et des preuves.

 

Publié le 3 mars 2016 à 10 h 20 min par Laurent Fronsac

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.