Tchad : l’arrestation du journaliste Stéphane Mbaïrabé Ouaye provoque un tollé

Tchad : l’arrestation du journaliste Stéphane Mbaïrabé Ouaye provoque un tollé

Le directeur de publication du média d’information indépendant Haut Parleur Stéphane Mbaïrabé Ouaye a été interpellé dans la nuit du 2 au 3 octobre 2015 par la police judiciaire. Son arrestation a été menée sans mandat. Relâché en milieu de semaine, il aurait été passé à tabac suite à un article très critique envers le frère du président tchadien Idriss Déby Itno.

 

La publication d’un article intitulé “Salay Deby, le voleur national” dans lequel il critiquait le directeur général de la douane ainsi que son frère, le président de la République Idriss Deby a coûté cher à Stéphane Mbaïrabé Ouaye. Un papier accusant ce dernier d’être un “voleur”, allégation qui pourrait tomber sous le coup de la loi sur la diffamation.

 

Interpellé sans mandat, passé à tabac et détenu plusieurs jours sans motif valable dans une prison du commissariat central de N’Djamena, il a finalement été relâché en milieu de semaine. Ces mauvais traitements “témoignent une nouvelle fois de l’acharnement des autorités envers la presse”, déclare Cléa Kahn-Sriber, responsable du bureau Afrique de RSF.

 

Ce journaliste, réputé critique à l’égard du pouvoir, avait passé quatre mois en détention avant d’être condamné à deux ans de prison avec sursis en 2013. Stéphane Mbaïrabé Ouaye attend toujours d’être fixé sur la date de sa comparution en citation directe pour diffamation.

 

Publié le 8 octobre 2015 à 14 h 17 min par Marc Lallemand

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.