Rivaldo se rappelle au (mauvais) souvenir de Kabuscorp

Rivaldo se rappelle au (mauvais) souvenir de Kabuscorp

Rivaldo, la star brésilienne de football a raccroché les crampons en 2015 à l’âge de 43 ans. Titulaire dans les plus grands clubs du monde et au sein de la sélection brésilienne, le milieu de terrain a toutefois dû jouer dans plusieurs clubs de second rang pour continuer à rêver de ballon rond. S’il a terminé sa carrière dans son pays natal, il a notamment porté les couleurs du club angolais de Kabuscorp en 2012. Une expérience difficile dont les conséquences se font aujourd’hui lourdement ressentir.

 

Dans un football mondialisé et ultra-compétitif, il est bien difficile pour un club de faire venir un Ballon d’or et y bonifier le collectif. Le club de Kabuscorp a réussi ce tour de force en 2012 en faisant signer le Brésilien Rivaldo (Ballon d’or 1999). Certes, ce dernier était en fin de carrière et avait revu ses prétentions à la baisse après de belles années à Barcelone et au Milan AC. Amoureux de son sport, il a ensuite écumé les pays avant de se retrouver dans un championnat angolais loin de ses standards habituels.

 

Malheureusement pour toutes les parties, l’histoire d’amour a tourné court et après 21 matchs et 11 buts, Rivaldo a quitté ses coéquipiers. Le motif de ce départ précipité est le non paiement de 750 000 dollars que lui devait le club. Le conflit vient d’être tranché par la FIFA qui a condamné le club angolais à six points de pénalité en championnat. Ainsi, Kabuscorp est passé de la 3e à la 12e classe. Une décision tardive rapportée par l’agence Angop. Cette pénalité pourrait s’avérer plus lourde si la somme due à Rivaldo n’était toujours pas payée. En effet, la FIFA menace le club d’une relégation en deuxième division si le club persiste dans cette même voie. Un exemple pour tous les clubs qui ont tendance à ne pas respecter les règles vis-à-vis de leurs salariés ?

Publié le 6 mai 2018 à 9 h 09 min par La Rédaction

Laisser un commentaire