Tchad : vers un régime présidentiel « intégral »

Tchad : vers un régime présidentiel « intégral »

Au terme du forum national inclusif sur la réforme des institutions, le Président tchadien, Idriss Déby Into, a annoncé un vote pour la création d’une IVe République au Tchad, qui devrait aboutir à un régime présidentiel « intégral ».

 

Les participants du forum sur les réformes institutionnelles rassemblant les forces politiques, religieuses et sociales au Tchad ont opté pour un régime présidentiel « intégral ». Cette conférence a réuni plus de 800 personnes, du 19 au 27 mars 2018. Elle a toutefois été boycottée par l’opposition qui l’a accusée de vouloir instaurer une « monarchie ».

 

Sous cette nouvelle constitution, les projets de fédéralisation de l’Etat seraient abandonnés au profit d’un « Etat unitaire », mais « fortement décentralisé » selon le rapporteur général du présidium, Djimet Arabi. Cela impliquerait une révision de la durée du mandat du président, qui passera de cinq à six ans, renouvelable une fois. Le mandat des députés passera, lui, de quatre à cinq ans, renouvelable une fois. Le poste de Premier ministre pourrait également être supprimé.

 

« Le socle de la nouvelle République a été posé. Mieux, tout le dispositif institutionnel qui devrait porter l’État refondé a été étudié […] dans toutes ses subtilités », s’est réjoui Idriss Déby Itno dans les conclusions du forum. Ce dernier a par ailleurs annoncé la tenue prochaine des élections législatives, initialement prévues en 2015 et plusieurs fois repoussées.

Publié le 29 mars 2018 à 14 h 45 min par La Rédaction

Laisser un commentaire