Le Burundi fixe son referendum constitutionnel en mai

Le Burundi fixe son referendum constitutionnel en mai

Le référendum de réforme de la constitution burundaise, très contesté, a été fixé au 17 mai prochain. Il ouvrirait la voie à une nouvelle série de mandats pour le président Pierre Nkurunziza.

 

Le Burundi prépare un referendum pour faire adopter un projet de révision de sa constitution. La date de ce vote controversé a été fixé par décret par le gouvernement. « Tous les citoyens burundais remplissant les conditions requises par la loi, résidant au Burundi ou à l’étranger, sont appelés à participer au référendum constitutionnel qui se tiendra le 17 mai 2018 », indique le texte, publié sur internet par la radiotélévision nationale burundaise (RTNB).

 

La réforme sera adoptée si les voix favorables l’emportent à plus de 50%. Elle prévoit, entre autres choses, la réécriture de l’article 96, qui limitait les mandats à deux quinquennats les mandats présidentiels.  Le projet fait toutefois l’objet de vives critiques de l’opposition, mais aussi de la part de la communauté internationale, notamment l’Union africaine.

 

Il est qualifié d’ « antidémocratique » et risque d’exclure l’alternance au pouvoir Une victoire du « oui » permettrait à l’actuel président, Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 13 ans de rester à la tête du pays jusqu’en 2034. Au Burundi, l’opposition est aujourd’hui presque absente, avec des représentants presque tous en exil.

Publié le 21 mars 2018 à 14 h 24 min par La Rédaction

Laisser un commentaire