Congo : l’état signe un cessez-le-feu avec les rebelles du pool

Congo : l’état signe un cessez-le-feu avec les rebelles du pool

Brazzaville a annoncé samedi 23 décembre 2017 un accord de paix pour mettre fin aux hostilités avec les rebelles de la région du Pool. Ils s’étaient soulevés contre le pouvoir en avril 2016.

Un accord de « cessez-le-feu et de cessation des hostilités » a été signé samedi entre le gouvernement congolais et un représentant de la rébellion du Pasteur Ntumi, Jean-Gustave Ntondo, secrétaire général de son parti, le Conseil national des Républicains (CNR).

Selon l’accord, le révérend Pasteur Ntumi s’engage à ne pas entraver « le rétablissement de l’autorité de l’Etat ». De son côté, le gouvernement promet de « rétablir la libre circulation dans le département du Pool, et de faciliter le retour des déplacés. »

Le ministre congolais de l’Intérieur, Raymond Zéphyrin Mboulou, a supervisé la signature de cet accord. Ce dernier ne tranche pas clairement sur le sort du principal protagoniste de la crise : le Pasteur Ntumi, toujours en fuite et sous le coup d’un mandat d’arrêt.

Les rebelles du Pool, une région fertile au sud de Brazzaville, avaient pris les armes afin de s’opposer à la réélection du président Denis Sassou Nguesso en avril 2016.

Publié le 27 décembre 2017 à 22 h 10 min par La Rédaction

Laisser un commentaire